Copa Libertadores : les quatre questions que vous vous posez sur la finale River-Boca à Madrid – Foot

5


Foot


Libertadores

Publié le

La finale retour de Copa Libertadores entre River Plate et Boca Juniors se déroulera dimanche (20h30) à Madrid, un mois après la rencontre aller.

Football - Football - Pablo Pérez, blessé à l'oeil lors de l'attaque du bus de Boca, est bien présent à Madrid pour la finale retour. (Reuters)

Pablo Pérez, blessé à l’oeil lors de l’attaque du bus de Boca, est bien présent à Madrid pour la finale retour. (Reuters)

Terrain neutre, nouvelles règles ?

Le fait de disputer la finale retour de Copa Libertadores entre River et Boca à Santiago-Bernabeu plutôt qu’au Monumental ne change rien au niveau du règlement. En effet, à ce stade de la compétition, contrairement aux tours à élimination directe qui précèdent, la règle du but à l’extérieur n’est pas prise en compte. Par conséquent, les deux buts inscrits par River Plate à la Bombonera il y a un mois ne seront pas décisifs. En cas de nouveau match nul, les deux équipes disputeront une prolongation de 30 minutes, avant une éventuelle séance de tirs au but.

Les blessés lors de l’attaque du bus de Boca sont-ils rétablis ?

Plusieurs joueurs de Boca Juniors avaient été meurtris par le caillassage du bus de l’équipe le 24 novembre. Six avaient vomi dans le vestiaire à l’arrivée au stade, dont Carlos Tévez et Fernando Gago. Pablo Pérez, le capitaine, et Gonzalo Lamardo avaient été plus sévèrement touchés. Les deux joueurs, blessés à l’oeil, avaient été transférés à l’hôpital après l’attaque. Depuis, ils vont beaucoup mieux et sont aptes à jouer la finale retour. Ils font partie du groupe de 24 joueurs convoqués par Guillermo Barros Schelotto qui est arrivé à Madrid mercredi. Pérez avait même déclaré être prêt à en découdre sur le terrain le lendemain des événements.

Quelles sont les mesures de sécurité ?

Le match se disputant sur terrain neutre, il est peu probable d’assister aux scènes surréalistes qui se sont déroulées à proximité du Monumental il y a deux semaines. Néanmoins, des mesures de sécurité drastiques ont été prises pour assurer le bon déroulement de cette finale retour. Ainsi, 4 000 agents de sécurité – dont plus de 2 000 policiers – vont être déployés dimanche, soit près de trois fois plus que pour le Clasico entre le Real Madrid et le FC Barcelone qui s’était déroulé cinq jours après les attentats de Paris en 2015. D’autre part, les supporters argentins considérés comme les plus violents ont été identifiés par les autorités espagnoles et argentines. Un des supporters radicaux de Boca Juniors, arrivé à Madrid jeudi, a déjà été renvoyé en Argentine.

Qui sera présent à Santiago-Bernabeu ?

La Conmebol a décidé d’accorder 25 000 billets aux deux clubs argentins. Parmi ces 50 000 places, 10 000 sont mises en vente pour les supporters qui résident en Argentine – à un prix très élevé pour la population locale -, les 40 000 autres aux fans étrangers. 22 000 billets sont à destination des sponsors, des institutions et des autres spectateurs. Le stade Santiago-Bernabeu pouvant accueillir 81 000 personnes, une partie des sièges ne seront pas occupés. Une zone vide séparant les deux groupes de supporters rivaux a en effet été prévue.


Timothée Loubière



Source Article : Lire l’article complet

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More