Bilan Ligue des champions: Messi et Ronaldo au top, pas l’arbitrage vidéo ni les Français – Ligue des champions

2

Bilan après les 8es de finale de la Ligue des champions, marqués par les surprises, la disparition du PSG et de l’OL mais pas que…

Les 8es de finale de la Ligue des champions ont rendu leur verdict. Implacables pour les clubs français et faisant la part belle aux clubs anglais, tandis que Lionel Messi et Cristiano ­Ronaldo sont toujours au top… Une ­Ligue des champions plus ouverte que jamais et propice aux débats sans fin avec l’introduction de l’assistance vidéo à l’arbitrage.

Le PSG humilié, Lyon fessé : plus de clubs français en lice

Ils étaient trois sur la ligne de départ. Ils sont déjà tous hors course. Après Monaco, écarté dès les phases de poules, Paris et Lyon ont donc pris la porte en 8es de finale. Si l’OL ne partait pas avec la faveur des pronostics face au Barça (0-0 à l’aller, 5-1 au retour), les joueurs de Thomas Tuchel, eux, semblaient avoir toutes les cartes en main après leur victoire 2-0 à Old Trafford à l’aller et dix blessés mancuniens au retour. L’humiliation vécue au Parc des Princes en est d’autant plus marquante. Pour le présent et l’avenir… Un « accident », dira le coach allemand. Sauf que ce n’est pas le premier…

Les Anglais en force

Si les clubs français sont tous éliminés, les équipes anglaises ont fait le plein. Quatre sur quatre. Une première depuis la saison 2008-2009. Liverpool, Tottenham, Manchester City et United sont en effet tous encore en lice. La Premier League, trop dense, compétitive et exigeante pour permettre aux clubs anglais de briller sur la scène européenne ? On l’a souvent dit. Ce n’est pas le cas cette année… À noter que les Allemands ne sont plus représentés non plus. Le Bayern, Schalke 04 et Dortmund sont tombés avant les quarts.

Messi et Ronaldo toujours au sommet de la chaîne alimentaire

On prend les mêmes… Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont, encore et toujours, aux premières loges dans cette Ligue des champions 2018-2019. Le premier nommé a délivré une prestation de haut vol contre l’OL au retour, avec deux buts et deux passes décisives à la clé (victoire 5-1). Un récital. Et une réponse au triplé de « CR7 » la veille avec la Juventus, contre l’Atlético (défaite 0-2 à l’aller, victoire 3-0 au retour). Lequel Ronaldo a vécu une « soirée magique », selon l’aveu de son vieux rival. À défaut de les voir ferrailler en Liga, ces deux monstres sacrés auront peut-être une nouvelle occasion de s’affronter en C1. Première indication ce vendredi, lors du tirage au sort des quarts de finale.

Une Ligue des champions plus ouverte que jamais

Au vu des résultats renversants de ces 8es de finale et de la liste des équipes en lice, on est en droit de se dire que cette Ligue des champions est plus ouverte que jamais. La Juve a peut-être les faveurs des pronostics après sa démonstration de force contre l’Atlético, mais le Barça et Manchester City ont des atouts aussi. Idem pour les vice-champions d’Europe Liverpool ou Tottenham, voire MU si Ole Gunnar Solskjaer récupère ses blessés. L’Ajax Amsterdam – tombeur du Real – et Porto tenteront de continuer à surprendre.

La VAR ne règle pas tous les problèmes

Et si la VAR apportait plus de problèmes que de solutions ? En tout cas, il convient de souligner que l’apparition de l’assistance vidéo en 8es de finale s’accompagne de polémiques en pagaille. On pense aux penalties généreux accordés à Manchester United et au Barça, respectivement contre Paris et Lyon. La Roma et l’Atlético peuvent tempêter aussi. Bref, la VAR devait éliminer les débats, ou en tout cas la plupart d’entre eux. Elle semble en créer encore plus… D’ailleurs, c’est surtout l’utilisation que les arbitres en font qui pose problème, plus que le système en soi. Jusqu’ici, ce n’est en tout cas pas une réussite, c’est certain.



Source Article : Lire l’article complet

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

venenatis fringilla nec id, efficitur. ultricies ipsum ante. risus elementum Praesent