Avant Chelsea – Manchester City : Considéré comme offensif, Guardiola maîtrise aussi la défense

2

L’entraîneur des Citizens dispose de chiffres plus que prégnants au niveau défensif. Un aspect pas forcément valorisé dans sa carrière.

Jouissant d’une réputation de coach offensif, Pep Guardiola n’a pas toujours vu son travail mis en avant au niveau de la la défense. Pourtant, chiffres à l’appui, sa réussite et régularité dans le domaine ne sont plus à prouver. Un constat qui peut surprendre surtout lorsqu’on se souvient de sa fameuse conférence de presse tenue après une défaite sur la pelouse de Leicester, lors de sa première saison en Angleterre (4-2). “Le second ballon est un concept qui est typique ici en Angleterre où ils utilisent beaucoup les tacles. Je ne suis pas entraîneur pour les tacles. Je n’entraîne pas au sujet des tacles, c’est quoi des tacles ?”, avait-il répondu aux médias.

Dans les colonnes du Daily Mail, c’est Giorgio Chiellini qui avait clairement visé le technicien comme responsable de l’érosion du défenseur italien en général. Selon l’expérimenté central, le coach du Bayern à l’époque avait changé le paradigme, pour le pire. “Pep Guardiola a ruiné le défenseur italien. C’est un entraîneur fantastique avec un esprit fantastique, mais les entraîneurs italiens ont essayé de le copier sans avoir les mêmes compétences et, lors des dix dernières années, nous avons perdu notre identité” , avait-il indiqué.

Les chffres des équipes dirigées par Guardiola tendent à démontrer qu’il accorde bien une certaine importance à la défense. Sondé sur ce registre, le coach de Manchester City avait donné son opinion sur sa conception générale :  “J’aime bien avoir un clean sheet mais je sais que ce n’est pas uniquement une conséquence des quatre défenseurs” , avait-il fait savoir. La défense est le travail global de toute l’équipe, la résultante de sa capacité à défendre en bloc. Pour Guardiola, si on attaque bien, on défend bien, et inversement.

L’article continue ci-dessous

Guardiola défense

De ce point de vue là, le style de jeu prôné par Guardiola favorise forcément son équipe. Les adversaires, face à la domination des équipes de Guardiola, récupèrent souvent le ballon bas et doivent parcourir une distance importante pour le remonter et possèder, théoriquement, une occasion de but par la suite. 

Cette année encore, Manchester City parvient à être une défense très efficiente dans le pays, n’ayant encaissé que 7 buts depuis le début de la saison, soit l’arrière-garde la plus à l’aise du pays derrière celle Liverpool, qui n’a encaissé que 6 buts en Premier League dans l’exercice 2018-2019.

Plus tôt dans la saison, le natif de Santpedor avait fait valoir son bilan en rappelant qu’à chaque fois qu’il avait eu la meilleure défense durant une saison, il avait terminé champion. Alors qu’il se mesurera à Maurizio Sarri dans un duel aux styles très proches, nul doute que l’ancien coach du Barça et du Bayern voudra faire à nouveau perdurer son travail global et pourquoi pas, sa fiabilité défensive. 

Source Article : Lire l’article complet

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

porta. consequat. quis, adipiscing Donec pulvinar et, Donec dolor tempus